LES BIENFAITS DE LA RECONNAISSANCE VOCALE

 

Article rédigé par Eric BLANCHARD le 28 mai 2017 

Longtemps la reconnaissance vocale aura eu mauvaise presse dans le domaine médical en raison d'expériences insatisfaisantes dans les années 2000 et, surtout, dans les années 90. Il fallait s'armer de patience pour voir sa dictée se transformer en un texte, sans faute et rapidement, tant les algorithmes étaient perfectibles.

Mais les choses ont radicalement changé depuis un peu moins d'une dizaine d'années avec l'apparition de moteurs de reconnaissance plus fiables et des logiciels fonctionnels et simples à utiliser.

Aujourd'hui, les progrès se poursuivent et l'utilisateur peut commencer à dicter directement avec une très bonne reconnaissance de sa voix, sans passer par une étape d'apprentissage qui prenait une quinzaine de minutes auparavant.

Les médecins qui ont commencé à exercer avant les années 90 ont eu, pour beaucoup d'entre eux, une réticence à l'utilisation de l'outil informatique dans leur pratique médicale. La saisie au clavier a été et est toujours un frein à la saisie d'information.

Les nouvelles générations apparues avec l'avènement de l'Internet sont moins sujet à ces problèmes mais la vitesse

de saisie d'un texte au clavier reste plus lente que sa diction. Il en résulte que les dossiers patient informatisés sont moins renseignés qu'ils ne devraient ou pourraient l'être et la finesse des données collectées dans le système d'information s'en ressent.

L'absence d'une reconnaissance vocale ralentit aussi le processus de production du courrier. Le médecin utilise souvent un dictaphone et transmet au secrétariat un fichier analogique ou numérique qui nécessite un long traitement avec une saisie entière de la dictée. Même si des modèles et des trames usuelles sont utilisées, ces méthodes restent lentes et fastidieuses pour les secrétaires, obligées de planifier, sur leur temps de travail, de longues sessions de frappe à faible valeur ajoutée.

Or, des études ont prouvé que la reconnaissance vocale accélère et améliore la qualité des informations enregistrées sur le patient et décuple la production des courriers. En conséquence, les médecins libèrent du temps médical (30 minutes par jour en moyenne) pour mieux s'occuper de leurs patients et la qualité de service est meilleure avec des délais d'émission des courriers 3 fois plus courts. La fonction dactylographe tend donc à disparaître avec ces outils et le secrétariat peut ainsi libérer du temps pour mieux servir les patients et se consacrer à des tâches plus nobles.

DRAGON MEDICAL, recommandé pour les médecins

Certifié Healthcare NUANCE, Erigéo propose la mise en oeuvre de DRAGON Médical à tous les médecins qui dictent au quotidien et veulent s'affranchir de la saisie clavier. En moins d'une heure commencez à dicter et gagnez du temps médical !

Découvrez en détail DRAGON Medical !