Actualités hebdomadaires
Fil hebdomadaire sur les technologies de l'information 
entete-actus_edited.jpg

22/03 14:00 - Près de 500 000 comptes assurés piratés sur Ameli

Une cyberattaque a ciblé les serveurs de la CNAM et près de 500 000 comptes assurés ont été piratés. Les hackers se sont emparés, via des comptes d'une vingtaine de pharmaciens, de données d'identité essentiellement. Les préjudices sont limités à des actions de phising que pourraient subir les assurés concernés. La CNAM met tout en oeuvre pour restreindre les conséquences de cette fuite d'information. Voir l'article.

21/03 10:00 - Fin des lecteurs bancaires et Sésam-Vitale tout-en-un

Les lecteurs tout-en-un capables de réaliser les feuilles de soins électroniques et les paiements par carte bancaires tels les EFT930 ou plus récemment IWL250 de chez Ingénico ne sont plus commercialisés. Dorénavant, il faudra acheter 2 lecteurs séparés pour réaliser avec l'un des FSE et avec l'autre encaisser des honoraires de consultation. A compter d'avril 2022, ERIGEO actualisera son offre lecteurs et la diffusera avec de nouveaux services associés comme le prêt gratuit de matériel de remplacement en cas de pannes qui nécessitent un retour SAV chez le constructeur. Les clients ERIGEO seront tenus informés de ces évolutions.

 

Voir les actualités des semaines précédentes
 

Newletters
Retrouvez la synthèse d'un thème issu des technologies de l'information chaque trimestre.
2022 / T1 : Enjeux et impact de la 5G
La 5G apporte des réponses indispensables aux limitations de la 4G en termes de débit et de latence. Elle couvrira des besoins croissants en transmissions de données sur des services de téléphonie et internet déjà existants. Mais surtout, elle ouvrira aussi le champ à de nouveaux usages industriels et domestiques non sans poser de nombreux problèmes sociétaux et environnementaux.
2021 / T4 : Consommation énergétique et durabilité des équipements informatiques
L’essor important des technologies de l’information depuis près de 30 ans a engendré progressivement des actions politiques destinées à contraindre les constructeurs d’équipements informatiques à concevoir des produits moins énergivores et plus respectueux de l’environnement. Si les efforts sont significatifs et mettent en jeu des organismes publics, des comités de normalisation ou même des organisations non gouvernementales (ONG), force est de constater que la consommation d’énergie pour produire et utiliser lesdits produits ne cesse d’augmenter. De plus, malgré l’organisation de systèmes de tri pour le recyclage, la quantité de déchets de produits informatiques enfouis non traités reste très importante et largement majoritaire. Quelles solutions existent ou même doivent être inventées pour améliorer drastiquement cette situation ?