Actualités hebdomadaires
Fil hebdomadaire sur les technologies de l'information 
entete-actus_edited.jpg

17/03 11:00 - Développement de Mon Espace Santé

Le Dossier Médical Personnel est devenu en 2021, après un semi-échec depuis son lancement en 2013, Mon Espace Santé. Sauf opposition du patient dans un délai de 6 semaines, l'inscription est automatique après notification courrier, pour disposer d'un dossier en ligne accessible en toute sécurité par les professionnels de santé. Le partage d'informations médicales est donc facilité et la coordination du parcours de soin améliorée en évitant notamment la redondance des prescriptions. Mon Espace Santé fournit également aux patients une messagerie sécurisée pour recevoir des informations médicales dans le respect du secret médical, un agenda et un store d'applications certifiées par l'Etat. Découvrez rapidement ce service majeur à travers cette vidéo.

17/03 09:00 - Doctolib est évalué à près de 6 milliards d'€

Les entreprises Hightech bénéficient de levée de fonds importants. Dans le domaine médical, Doctolib est estimé à 5,8 milliards d'Euros et vient de lever 500 millions d'Euros pour financer son développement international et de nouveaux services notamment l'échange de données sécurisés entre soignants : ordonnances, courriers, compte-rendus.

En savoir plus sur le sujet.

 

Voir les actualités des semaines précédentes
 

Newletters
Retrouvez la synthèse d'un thème issu des technologies de l'information chaque trimestre.
2022 / T1 : Enjeux et impact de la 5G
La 5G apporte des réponses indispensables aux limitations de la 4G en termes de débit et de latence. Elle couvrira des besoins croissants en transmissions de données sur des services de téléphonie et internet déjà existants. Mais surtout, elle ouvrira aussi le champ à de nouveaux usages industriels et domestiques non sans poser de nombreux problèmes sociétaux et environnementaux.
2021 / T4 : Consommation énergétique et durabilité des équipements informatiques
L’essor important des technologies de l’information depuis près de 30 ans a engendré progressivement des actions politiques destinées à contraindre les constructeurs d’équipements informatiques à concevoir des produits moins énergivores et plus respectueux de l’environnement. Si les efforts sont significatifs et mettent en jeu des organismes publics, des comités de normalisation ou même des organisations non gouvernementales (ONG), force est de constater que la consommation d’énergie pour produire et utiliser lesdits produits ne cesse d’augmenter. De plus, malgré l’organisation de systèmes de tri pour le recyclage, la quantité de déchets de produits informatiques enfouis non traités reste très importante et largement majoritaire. Quelles solutions existent ou même doivent être inventées pour améliorer drastiquement cette situation ?