Actualités hebdomadaires
Fil hebdomadaire sur les technologies de l'information 
entete-actus_edited.jpg

08/03 09:00 - Messagerie MSSanté et interopérabilité

Le service de messagerie MS Santé est la référence pour communiquer entre professionnels de santé. Mais cela n'empêche pas d'autres solutions de communiquer avec lui. L'agence numérique Santé a défini un espace de confiance afin de rendre interopérables ces outils entre eux. C'est le cas de Mailiz ou Apicrypt par exemple. Retrouver la liste complète des messageries interopérables et choisissez celle qui vous convient.

Erigéo se tient à votre disposition pour vous éclairer sur ces organisations qui vont s'imposer dès 2022 aux professionnels de santé.

07/03 11:00 - Services Numériques Socles et label SEGUR pour la santé

Le site de l'Agence Nationale de la Santé (ANS) définit les services numériques socles sur lesquels doivent s'appuyer les systèmes d'information des professionnels de santé à travers leur logiciel de gestion de cabinet. Rassemblés sous le label Ségur, ces logiciels utilisent le DMP, la messagerie sécurisée, l'e-prescription et la coordination du parcours de soin. Mais les pouvoirs publics englobent leur organisation dans un espace plus large nommé Espace Numérique Santé (ENS).

Retrouvez 5 documents qui présentent l'organisation et la mise en oeuvre à venir sur le site de l'ANS.

 

Voir les actualités des semaines précédentes
 

Newletters
Retrouvez la synthèse d'un thème issu des technologies de l'information chaque trimestre.
2022 / T1 : Enjeux et impact de la 5G
La 5G apporte des réponses indispensables aux limitations de la 4G en termes de débit et de latence. Elle couvrira des besoins croissants en transmissions de données sur des services de téléphonie et internet déjà existants. Mais surtout, elle ouvrira aussi le champ à de nouveaux usages industriels et domestiques non sans poser de nombreux problèmes sociétaux et environnementaux.
2021 / T4 : Consommation énergétique et durabilité des équipements informatiques
L’essor important des technologies de l’information depuis près de 30 ans a engendré progressivement des actions politiques destinées à contraindre les constructeurs d’équipements informatiques à concevoir des produits moins énergivores et plus respectueux de l’environnement. Si les efforts sont significatifs et mettent en jeu des organismes publics, des comités de normalisation ou même des organisations non gouvernementales (ONG), force est de constater que la consommation d’énergie pour produire et utiliser lesdits produits ne cesse d’augmenter. De plus, malgré l’organisation de systèmes de tri pour le recyclage, la quantité de déchets de produits informatiques enfouis non traités reste très importante et largement majoritaire. Quelles solutions existent ou même doivent être inventées pour améliorer drastiquement cette situation ?